18-02-2024

31-12-2023

Actualité

31-01-2023

La longue épopée des percées des Vosges


 

Le journal L’Estaffette du mardi 9 novembre 1909, présente les différents projets de percées des Vosges. Ils sont au nombre de neuf (Ils étaient 10 au départ) :

1 - Raon-l’Etape / Schirmeck

2 - Saint-Dié / Saâles

3 - Saint-Dié / Sainte-Marie-aux-Mines

4 - Saint-Dié / Colmar par Kaysersberg

5 - Gérardmer /  Colmar par Metzeral

6 - La Bresse – Cornimont / Wildenstein

7 - Cornimont – Ventron / Krüth

8 – Bussang / Krüth – Metzeral – Wesserling

9 – Saint-Maurice / Sewen

 Le 19e siècle, largement dominé par l’industrie et la technologie, a été le siècle des grands
travaux. Des réalisations techniques remarquables répondent aux défis naturels : franchir les fleuves, traverser les montagnes, relier pics et vallées... Alors même que les transports ferroviaires s’affirment comme économiquement primordiaux, il convient de vaincre les obstacles naturels qui entravent leur développement. Dans les Vosges, de part et d’autre du massif, émergent, dans ce contexte, des projets de percée du massif destinés à mettre en relation les vallées industrieuses.

Mais la compétition et féroce entre les différents projets, avec des enjeux politiques, économiques et des concurrences régionales. Les militaires ont également droit au chapitre. L’article de L’Estaffette de 1909 souhaite un aboutissement rapide aux projets, qui en réalité datent déjà de 1852. En 1919, Saint-Dié–Sainte-Marie et Cornimont–La-Bresse–Metzeral restent en première ligne des projets de percements médians. Le tunnel de Lusse ou Maurice Lemaire, déjà imaginé dès 1841 ne sera réalisé qu’en 1937 et ne sera que routier depuis 1976.                                                                                                                                              T.C.

 En savoir plus dans nos publications :

Mémoire des Vosges ; n° 11 : Sur la route, L'affaire des percées manquées dans les Vosges.

Voir ici : https://www.philomatique-vosgienne.org/uploads/bons-de-commande/11.pdf

Et n° 23: Transports & déplacements, La question des percées de la chaine des Vosges au 19e siècle, un tunnel ferroviaire sous la Schlucht était-il une énormité ?

Voir ici : https://www.philomatique-vosgienne.org/uploads/bons-de-commande/23.pdf

Bulletins de la S.P.V. : De St-Dié à Rothau (percée des Vosges) en 1928 et histoire succincte des projets transvosgiens (plans, photos, dessins, horaires, etc.) lxxxi, p. 147 à 156.