Actualité

03-07-2020

LES SARCOPHAGES DE LA CATHÉDRALE


LES SARCOPHAGES DE LA CATHÉDRALE

 

Le 2 juillet 1966, les ouvriers de l’entreprise PiANTANIDA travaillant à la réfection de l’escalier d’accès au parvis de la cathédrale de Saint-Dié, mettent au jour trois sarcophages de grès rose. Sans tarder, la Société Philomatique sollicite l’autorisation de mener une fouille de sauvetage. L’intervention de ses bénévoles permet de dégager lesdits sarcophages, ainsi qu’un quatrième le 14 juillet. Une tranchée leur permet en outre de constater la présence de plusieurs assises de murs. Les fouilles, de courte durée compte-tenu des impératifs de l’entreprise en charge des travaux initiaux, ont fait l’objet d’une relation succincte dans le bulletin de la Philo de 1966. Les sarcophages présentés comme pouvant dater du 10e siècle et renfermant les corps d’hommes d’église ont été retirés et mis en sécurité. Les résultats et le rapport de fouilles ne semblent guère avoir motivé les services archéologiques hors le déplacement de M. France-Lanord.
Il en sera de même pour les fouilles entreprises du 14 mai au 15 juin 1981 lors des travaux d’aménagement entre le portail sud et le second arc-boutant de la cathédrale. Georges Tronquart qui a couvert l’opération avec une petite équipe, exhumera d’autres sarcophages et quelques éléments lapidaires remarquables.

Signalons que notre revue « MÉMOIRE DES VOSGES » consacrera dans son numéro à paraître à l’automne, un article relatif à l’espace sépulcral lié aux églises déodatiennes des Jointures.

JCF.